"L'art, c'est le plus court chemin de l'Homme à l'Homme " 

(André Malraux)

Consultation d'un article

le 05 juin 2016 Concert de Aglaya Zinchenko à Besançon

31/05/2016

Pour ce dernier rendez-vous des « Dimanches Russes », la pianiste Aglaya Zinchenko sera accompagnée de la violoniste Szuhwa Wu.
Cette dernière, remarquée pour la « légèreté, la grâce et la pureté » de son jeu (New York Times), son style expressif et sa sensibilité, crée « une tension stimulante » (Neue Zürcher Zeitung) qui captive son public.
Szuhwa Wu s’est produite au Lincoln Center et au Miller Theater de New York, à la Tonhalle de Zurich, au Mozarteum de Salzbourg et au Théâtre National de Taipei.
Elle a également conçu des spectacles pour le Centre Pompidou, le Musée de la Vie Romantique à Paris, et le Centre « 19 » d’art contemporain de Montbéliard. Elle joue régulièrement avec l’Ensemble de Musique Interactive, l’Ensemble FabriqueNomade, l’Ensemble Tetraktys et au sein de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté.
Après avoir obtenu des diplômes à la fois de l’Université de Columbia et de la Juilliard School de New York, respectivement en littérature comparée et en violon, Mme Wu a poursuivi ses études au sein de la Juilliard School afin d’obtenir son diplôme de master et a obtenu un master complémentaire en ethnomusicologie à l’université de Harvard. Elle a également suivi en Suisse une formation de perfectionnement en violon à la Hochschule für Musik de Zurich dans les classes de Zakhar Bron et Nora Chastain. 

Au programme :

La grande sonate de piano de Tchaïkovski :

La grande sonate de Tchaïkovski, écrite à Clarens et en province Russe (parallèlement avec le concerto pour violon), est connue comme la première sonate russe classique pour piano, suivie par les œuvres de Rachmaninov, Skriabine, Glasunov, Prokofiev etc… Elle dure 35 min, et est traditionnellement découpée en 4 mouvements. Elle contraste avec notre vision habituelle de Tchaïkovski, qui prend sa source dans ses symphonies et ouvertures que l’on peut définir comme souffrantes, tragiques, et éprouvées. Cette sonate, bien qu’avec des parties très lyriques et tristes, manifeste la joie et glorifie la vie avec une exaltation et une confiance inébranlable.

La sonate pour violon et piano de Gretchaninov :

Alexandre Gretchaninov (1864 – 1956), élève de Taneiev et de Rimsky-Korsakov, respecté par le Tsar Nikolas II, a émigré après la révolution à Paris puis finalement à New York. Il est resté toute sa vie un compositeur conservateur, tourné vers la tradition classique russe du XIXe siècle. Il a réalisé 5 symphonies, plusieurs opéras, 2 concertos pour cordes et orchestre et de la musique vocale.

 

Dimanche 5 juin 2016, 17h | Chapelle du Centre diocésain | 10€ tarif plein et 5 € tarif réduit (pas de réservations pour ce concert, cependant, des préventes de billets sont possibles au Centre diocésain. Le jour du concert, une file réservée aux préventes permettra un accès plus rapide à la salle).